----------------------------------------------------------------------------------- Généralité sur la méditation 
banniere-ghu-JD.jpg page index
Nous sommes le Vendredi 24 Mars 2017 - Bonjour ! Il est 6 heure 04. Bienvenue sur mon site. Prenez-vous un petit café ? Bonne lecture.

LA MÉDITATION

La méditation est avant tout un travail sur soi, une démarche strictement personnelle et individuelle d'introspection sans aucun support idéologique et sans aucune visée mystique. C'est fondamentalement éloigné d'une démarche doctrinale et dogmatique, à l'opposé d'une construction intellectuelle basée sur quelque type de discours que ce soit. Puisque dans la méditation, il est impératif de ne penser strictement à RIEN. Il est primordial de ne pas laisser distraire lors de cette démarche méditative par des idées qui ne demandent qu'à vous submerger. Le but n'est surtout pas de réfléchir d'une manière relaxée à ceci ou à cela. Le but n'est pas d'endosser d'une manière imaginaire une quelconque "sérénité orientale". Non, il ne faudra penser à RIEN.
La méditation c'est une remise à zéro, un repos de toutes les fonctions qui constituent la personne qui a décidé de méditer. Repos, ne veut pas dire annihilation, rejet, interdit, négation, conflit ou mortification. Au contraire, la méditation, c'est un enroulement de soi-même sur soi-même, c'est la remise en cohérence de soi, c'est le regroupement de soi avec soi.
Ce n'est surtout pas l'éparpillement, l'épanchement, la fusion, la métamorphose. Tous ces égarements relèvent plutôt de la névrose et parfois du dédoublement ou de la perte d'identité.
Il existe plusieurs types de méditation, je aborderais en particulier les méditations axées sur la respiration, puisqu'il s'agit de ce que je pratique et donc je ne parle bien que de ce que je connais.

Avant de commencer

La posture

La chose la plus importante pour pourvoir démarrer la méditation, c'est le désir de bien la faire.
Ensuite vient l'importance de la posture. Plusieurs positions sont possibles, et certaines écoles ont développé des attitudes physiques très complexes voire douloureuses.
En occident nous sommes considérés comme un peu maladroits de nos corps. En fait nous allons nous attacher à choisir la posture la plus simple possible :

le dos et la nuque bien droits, çà c'est important pour la bonne circulation des énergies dans la colonne vertébrale et une bonne irrigation des chakras.
L'idéal est de s'asseoir de façon à ce que les jambes retombent et que la verticalité du corps puisse être obtenue. L'élément primordial est la position de la colonne vertébrale qui doit être presque "tendue" un peu comme la corde d'un arc. Cette "tension" est sa tenue naturelle, que nos modes de vie ont contrecarré. Il faut chercher ce point d'équilibre, qui existe chez tout un chacun, en particulier en se laissant légèrement tomber vers l'arrière. On peut également se balancer doucement d'avant en arrière jusqu'à ce que ce point d'équilibre soit trouvé.

On vous dit :

Personnellement aucune de ces positions ne m'est possible, étant donné que je me suis mis tard dans le circuit des médecines saines : aussi j'ai des difficultés provisoires à me mettre en tailleur !
Autres positions :

Maintenant on peut commencer

La méditation peut commencer en respirant normalement, sans forcer à l'inspiration, ni à l'expiration. La respiration connaît elle-même ses rythmes et ses variations d'ampleur. Il n'y a pas lieu de la contraindre à une régularité rythmique ou volumique. Cette contrainte, en opposition avec les rythmes naturels du corps, ne saurait avoir d'effets bénéfiques à ce stade de la méditation.
Une fois que la posture est trouvée et que la respiration s'est installée dans son cycle, il convient de se décontracter. Il s'agit de relâcher les tensions physiques et psychiques. Il est bon de faire un parcours mental sur son propre corps :

Une fois toutes ces conditions naturelles retrouvées (ce qui peut prendre un certain temps), il est impératif de ne plus y penser. C'est un état de calme abolu qui est né.'

On avance encore un peu

L'établissement de l'attention à ce que l'on fait

Le niveau suivant de la pratique de la méditation est l'établissement de l'attention. Il ne s'agit pas lors d'une méditation de somnoler ou de rêvasser, mais il est nécessaire de bien accompagner la respiration simplement (sans lui attribuer des significations abracadabrantes de purification ou d'expulsion) pour pouvoir observer simplement ce qui se passe. Les idées qui viennent, regardez les passer sans vous y accrocher. Mais attention l'idée de ne pas avoir d'idée n'est pas une solution puisqu'alors vous vous bloquez, ce qui n'est pas désiré du tout.

Laissez venir ...et passez au suivant.

Cette pratique consiste à veiller, à prêter attention aux choses perçues, ressenties, vécues, sans juger, sans intervenir sur leur contenu ni sur leur déroulement.

DONC :

Voici un résumé bref qui va vous convenir.
Vous pouvez utiliser des postures différentes pour méditer, mais dans des circonstances ordinaires, être assis est ce qu'il y a de mieux.
Travailler avec la respiration
Habituellement, notre esprit turbulent saute d'une pensée à l'autre. On se rejoue le passé; on rêve sur le futur. Dans la méditation, on place notre esprit sur un objet et on le maintient là. Dans la méditation shamatha, l'objet est le simple acte de respirer. La respiration représente le fait d'être en vie et l'immédiateté du moment. L'utilisation de la respiration comme objet de méditation est particulièrement bonne pour calmer un esprit affairé. Le flux régulier de la respiration apaise l'esprit et apporte la stabilité et la détente. Il s'agit d'une respiration normale, rien n'est exagéré.
Une technique très simple consiste à compter les cycles d'inspiration et d'expiration de un à vingt-et-un :

Placez votre esprit sur la respiration et comptez chaque cycle ainsi.

C'est assez simple, non ?

Rassembler l'esprit
Quand vous vous concentrez sur la respiration, vous pouvez remarquer que des pensées et des émotions variées surgissent. Lorsque cela arrive, prenez acte que vous pensez et replacez votre concentration sur la respiration.

Vous pouvez vous y mettre

Je vous ai présenté ici des méthodes que j'applique réellement le plus possible, avec mes hauts et mes bas !
La respiration est pour moi un support pour rester proche d'une ligne que je me suis fixée. C'est pourquoi j'ai abordé les rythmes respiratoires.



SOMMAIRE© ω ® ω LEXIQUE ω DÉCONNEXION ω CSS Valide !

VOTRE DON DU COEUR EST TRÈS APPRÉCIÉ

Si vous appréciez mon site et désirez appuyer mon travail, laissez parler votre coeur.
Cliquez le bouton "faire un don", via PayPal, un compte bancaire ou une carte de crédit bancaire . Voyez les choix qui s'offrent á vous par un simple clic sans engagement.
Merci pour votre élan du cœur.
Paiement simplifié par la solution de paiement en ligne la plus simple et la plus sécurisée : PayPal, vous le saviez !